People

Ressortis libres, ils sont convoqués en novembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour "violences par conjoint avec ITT de moins de 8 jours".