Transports

Grèves dans les gares et aéroports: à quoi s'attendre pour le début des vacances?

Les syndicats de la SNCF ont appelé à la grève le mercredi 6 juillet, veille des vacances scolaires, tandis qu'un mouvement social perturbe l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Un début de vacances incertain. Des appels à la grève dans les gares et les aéroports pourraient perturber les premiers départs de vacanciers cette semaine et la semaine prochaine.

• Grève à la SNCF

Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF – CGT, Unsa, SUD-Rail et CFDT – ont appelé à la grève le mercredi 6 juillet, veille des vacances d'été qui débutent officiellement le jeudi 7 juillet, pour réclamer des hausses de salaires face à la forte inflation. Le préavis de grève déposé par les syndicats, pour l'heure, n'est pas reconductible.

La direction de la SNCF se veut néanmoins confiante: son PDG, Jean-Pierre Farandou, assurait la semaine passée que les départs en vacances n'étaient "pas menacés", se voulant rassurant sur l'issue des négociations avec les syndicats. "Peut-être qu'elle n'aura pas lieu, cette grève" car "on va discuter pour essayer de l'éviter", avait avancé Jean-Pierre Farandou.

Cependant, dans un communiqué publié lundi 4 juillet, la SNCF table sur un trafic "perturbé".

Pour le trafic TGV Inoui et Ouigo, la SNCF prévoit le plan de circulation suivant:

Axe Nord TGV Inoui: 3 trains sur 4

Axe Est TGV Inoui: 3 trains sur 5

Axe Atlantique TGV Inoui: 3 trains sur 4

Axe Sud Est TGV Inoui: 4 trains sur 5

Ouigo: 2 trains sur 3

Le trafic Intercités sera lui aussi perturbé, avec 1 train sur 3 en moyenne et pas de circulation la nuit, à l'exception de la ligne Paris-Nice. De son côté, le trafic TER sera "fortement perturbé" avec 2 trains sur 5 en moyenne. En Ile-de-France, le trafic sera aussi "fortement perturbé".

>> Retrouvez ici tous le détails des prévisions de circulation des trains le 6 juillet

• Grève à Paris-CDG

Des grèves ont perturbé ce weekend l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. L'appel à la grève des pompiers du premier aéroport français, rejoints par des salariés d'Aéroports de Paris (ADP) et des sous-traitants, ont contraint la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) à demander des suppressions de vols préventives: un vol sur six a été annulé ce samedi au départ ou à l'arrivée de Roissy.

Estimant que leurs revendications salariales n'ont pas été entendues par la direction, les syndicats ont déposé un nouveau préavis de grève sur la période du vendredi 8 au dimanche 10 juillet. L'Union locale CGT Roissy, qui représente les salariés des entreprises sous-traitantes opérant à Roissy-Charles de Gaulle, a pour sa part, annoncé la poursuite du mouvement de grève du 13 au 17 juillet.

• Grève chez Ryanair et Easyjet

Des vols sont annulés ou retardés en Espagne en raison d'une grève des personnels de cabine des compagnies à bas coûts Ryanair et Easyjet. Chez Ryanair, selon le syndicat USO, de nouvelles cessations de travail devraient avoir lieu sur trois périodes de quatre jours: du 12 au 15 juillet, du 18 au 21 juillet et du 25 au 28 juillet dans les dix aéroports espagnols où opère la compagnie irlandaise.

Les hôtesses et stewards d'Easyjet ont, eux, été appelés à débrayer les 15, 16, 17, 29, 30 et 31 juillet.

Jérémy Bruno avec AFPJournaliste BFMTV